mardi 9 juin 2009

Voici la suite de l'incroyable Voyage de Marius

Voici la suite de l'Incroyable Voyage de Marius, qui n'a toujours pas trouvé d'éditeur... J'espère au moins que vous prendrez plaisir à lire cette histoire.

Page 5/6

En effet, sans crier gare, une brusque bourrasque de vent s’empara de moi ! Elle me souleva jusqu’au ciel et me
fit voyager par dessus les toits de la ville. Quand elle en eut assez de me souffler dessus, elle me laissa tomber
tout doucement.

Page 7/8
Je me posais sur les tuiles chaudes d’une maison, tout près d’une cheminée où logeait une famille de petits
moineaux bruyants.
Curieux, ils vinrent me saluer. Mais rapidement ils commencèrent à se chamailler à mon sujet :
« C’est moi qui l’ai vu en premier, il est à moi ! » disait l’un.
« Non, non et nooon, il est pour moi ! » disait un autre.
« Et gnagnani et gnagnana !!! » piaillaient ces petits coquins les uns après les autres.
La brise du soir me sauva de cette cacophonie et m’emporta vers d’autres horizons.
Je n’étais pas fâché d’abandonner cette turbulente marmaille.

Page 9/10
Le soleil déclinait et je continuais à planer doucement à travers les rues de la ville. Puis le vent cessa. Et je
tombais avec stupeur dans le caniveau ! Malheur de malheur, me voilà à présent complètement trempé ! Il faut
absolument me sortir de là ! Pensais-je. Sinon, je vais finir en papier mâché !


Page 11/12
A ce moment là, une élégante dame aux chaussures impeccablement cirées, enjamba le caniveau. Sans perdre de temps, je sautais sur sa chaussure gauche, me blessant au passage à son talon aiguille. La dame d’un air dégoûté, secoua sa chaussure et m’envoya balader sur le trottoir.
Peu importe, j’étais sauvé des eaux.

3 commentaires:

Maëlia a dit…

Très sympa et le p'tit personnage qui s'accroche au talon aiguille est super. Bravo! La suite, la suite!!!

valy a dit…

Et bien tout est bien qui finit bien pour le petit Marius!!

berthe a dit…

Bravo pour l'histoire et pour l'illustration ! c'est très réussi.